Saltar para: Posts [1], Pesquisa [2]

O CASTENDO

TERRAS DE PENALVA ONDE «A LIBERDADE É A COMPREENSÃO DA NECESSIDADE»

O CASTENDO

TERRAS DE PENALVA ONDE «A LIBERDADE É A COMPREENSÃO DA NECESSIDADE»

Paco Ibañez canta José Agustín Goytisolo: Palabras para Julia

PALABRAS PARA JULIA

-

Tú no puedes volver atrás
porque la vida ya te empuja
como un aullido interminable.

-

Hija mía es mejor vivir
con la alegría de los hombres
que llorar ante el muro ciego.

-

Te sentirás acorralada
te sentirás perdida o sola
tal vez querrás no haber nacido.

-

Yo sé muy bien que te dirán
que la vida no tiene objeto
que es un asunto desgraciado.

-

Entonces siempre acuérdate
de lo que un día yo escribí
pensando en ti como ahora pienso.

-

La vida es bella, ya verás
como a pesar de los pesares
tendrás amigos, tendrás amor.

-

Un hombre solo, una mujer
así tomados, de uno en uno
son como polvo, no son nada.

-

Pero yo cuando te hablo a ti
cuando te escribo estas palabras
pienso también en otra gente.

-

Tu destino está en los demás
tu futuro es tu propia vida
tu dignidad es la de todos.

-

Otros esperan que resistas
que les ayude tu alegría
tu canción entre sus canciones.

-

Entonces siempre acuérdate
de lo que un día yo escribí
pensando en ti como ahora pienso.

-

Nunca te entregues ni te apartes
junto al camino, nunca digas
no puedo más y aquí me quedo.

-

La vida es bella, tú verás
como a pesar de los pesares
tendrás amor, tendrás amigos.

-

Por lo demás no hay elección
y este mundo tal como es
será todo tu patrimonio.

-

Perdóname no sé decirte
nada más pero tú comprende
que yo aún estoy en el camino.

-

Y siempre siempre acuérdate
de lo que un día yo escribí
pensando en ti como ahora pienso.

José Agustín Goytisolo / Paco Ibañez

Para ver e ouvir Paco Ibañez a cantar « Palabras para Julia » de José Agustín Goytisolo:

«Su familia se vio brutalmente sacudida por la muerte de su madre Julia Gay víctima de un bombardeo del bando nacional sobre la ciudad en 1938. El hecho dramático afectó a todos los hijos, pero especialmente a José Agustín, que puso a su hija el nombre de la madre perdida, y que en «Palabras para Julia», uno de sus más célebres poemas (musicado y cantado por Paco Ibáñez, Rosa León y Los Suaves, entre muchos otros) une voluntariamente, en amor y deseo, a las dos mujeres. En 1993, en el tomo Elegías a Julia Gay reunió todos los poemas de tema materno, principal en su primer libro, El retorno (1955) y en otro, muy posterior, en que pretendía cerrar esa vieja y fecunda herida, Final de un adiós (1984)

Para Ver e Ouvir Vídeos sobre os bombardeamentos de Barcelona:

-

adaptado de um e-mail enviado pelo Jorge

_

As impressionantes manifestações em França em Setembro e Outubro

Para Ler, Ver e Ouvir:

Canções de luta francesas neste blogue:

Publicado neste blog:

adaptado de um e-mail enviado pelo Jorge

_

Paul Verlaine / Léo Ferré: Chanson d'automne

Chanson d'automne

-

Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon cœur
D'une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Paul Verlaine - Léo Ferré

Para ver e ouvir  «Chanson d'automne» de Paul Verlaine e Léo Ferré:

Chanson d'automne est un des plus fameux poèmes de Paul Verlaine. Il a paru dans Poèmes saturniens. Sa première strophe a été utilisé par Radio Londres peu avant le débarquement de Normandie pour informer les résistants que celui-ci aurait lieu dans les heures suivantes:

Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon cœur
D'une langueur
Monotone.

-

adaptado de um e-mail enviado pelo Jorge

_

Paul Verlaine / Léo Ferré: Je vous vois encore

Je vous vois encore

-

Je vous vois encore ! En robe d'été
Blanche et jaune avec des fleurs de rideaux.
Mais vous n'aviez plus l'humide gaîté
Du plus délirant de tous nos tantôts.

La petite épouse et la fille aînée
Était reparue avec la toilette
Et c'était déjà notre destinée
Qui me regardait sous votre voilette.

Soyez pardonnée ! Et c'est pour cela
Que je garde, hélas ! avec quelque orgueil,
En mon souvenir, qui vous cajola,
L'éclair de côté que coulait votre œil.

Paul Verlaine - Léo Ferré

In Verlaine : Romances sans paroles (estes versos são parte da poesia Birds in the Night)


Para ver e ouvir  «Je vous vois encore» de Paul Verlaine e Léo Ferré:

adaptado de um e-mail enviado pelo Jorge

_

Paul Verlaine / Léo Ferré: Art poétique

Art poétique

-

De la musique avant toute chose,
Et pour cela préfère l'Impair
Plus vague et plus soluble dans l'air,
Sans rien en lui qui pèse ou qui pose.

Il faut aussi que tu n'ailles point
Choisir tes mots sans quelque méprise:
Rien de plus cher que la chanson grise
Où l'Indécis au Précis se joint.

C'est des beaux yeux derrière des voiles,
C'est le grand jour tremblant de midi,
C'est, par un ciel d'automne attiédi,
Le bleu fouillis des claires étoiles!

Car nous voulons la Nuance encor,
Pas la Couleur, rien que la nuance!
Oh! la nuance seule fiance
Le rêve au rêve et la flûte au cor!

Fuis du plus loin la Pointe assassine,
L'Esprit cruel et le Rire impur,
Qui font pleurer les yeux de l'Azur,
Et tout cet ail de basse cuisine!

Prends l'éloquence et tords-lui son cou!
Tu feras bien, en train d'énergie,
De rendre un peu la Rime assagie.
Si l'on n'y veille, elle ira jusqu'où?

O qui dira les torts de la Rime?
Quel enfant sourd ou quel nègre fou
Nous a forgé ce bijou d'un sou
Qui sonne creux et faux sous la lime?

De la musique encore et toujours!
Que ton vers soit la chose envolée
Qu'on sent qui fuit d'une âme en allée
Vers d'autres cieux à d'autres amours.

Que ton vers soit la bonne aventure
Eparse au vent crispé du matin
Qui va fleurant la menthe et le thym...
Et tout le reste est littérature.

Paul Verlaine - Léo Ferré

Para ver e ouvir  «Art poétique» de Paul Verlaine e Léo Ferré:

adaptado de um e-mail enviado pelo Jorge

_

    Paul Verlaine / Léo Ferré: Écoutez la chanson bien douce

    ÉCOUTEZ LA CHANSON BIEN DOUCE
    -
    Écoutez la chanson bien douce
    Qui ne pleure que pour vous plaire.
    Elle est discrète, elle est légère:
    Un frisson d'eau sur de la mousse!

    La voix vous fut connue (et chère?),
    Mais à présent elle est voilée
    Comme une veuve désolée,
    Pourtant comme elle est encore fière,

    Et dans les longs plis de son voile
    Qui palpite aux brises d'automne,
    Cache et montre au coeur qui s'étonne
    La vérité comme une étoile.

    Elle dit, la voix reconnue,
    Que la bonté c'est notre vie,
    Que de la haine et de l'envie
    Rien ne reste, la mort venue.

    Elle parle aussi de la gloire
    D'être simple sans plus attendre,
    Et de noces d'or et du tendre
    Bonheur d'une paix sans victoire.

    Accueillez la voix qui persiste
    Dans son naïf épithalame.
    Allez, rien n'est meilleur à l'âme
    Que de faire une âme moins triste!

    Elle est en peine et de passage,
    L'âme qui souffre sans colère,
    Et comme sa morale est claire!...
    Écoutez la chanson bien sage.

    Écoutez la chanson bien douce
    Qui ne pleure que pour vous plaire.
    Elle est discrète, elle est légère:
    Un frisson d'eau sur de la mousse!

    Paul Verlaine - Léo Ferré

    Para ver e ouvir  «Écoutez la chanson bien douce» de Paul Verlaine e Léo Ferré:

    adaptado de um e-mail enviado pelo Jorge

    _

    Inti-Illimani canta Anónimo / Rubén Lena: Simón Bolívar

    Simón Bolívar

    -

    Simón Bolívar, Simón,
    caraqueño americano,
    el suelo venezolano
    le dio la fuerza a tu voz.
    Simón Bolívar, Simón,
    nació de tu Venezuela
    y por todo el tiempo vuela
    como candela tu voz.
    Como candela que va
    señalando un rumbo cierto
    en este suelo cubierto
    de muertos con dignidad

    Simón Bolívar, Simón,
    revivido en las memorias
    que abrió otro tiempo la historia,
    te espera el tiempo Simón.
    Simón Bolívar, razón,
    razón del pueblo profunda,
    antes que todo se hunda
    vamos de nuevo Simón.
    Simón Bolívar, Simón,
    en el sur la voz amiga,
    es la voz de José Artigas
    que también tenía razón

    Composição: Anónimo / Rubén Lena

    Para ver e ouvir a canção «Simón Bolívar» de Anónimo e Rubén Lena interpretada pelos Inti-Illimani e outros:

    Documentário sobre a vida do libertador da América:

    -

    adaptado de um e-mail enviado pelo Jorge

    _

    Emmanuel d'Astier de la Vigérie ("Bernard") / Anna Marly: La Complainte du Partisan

    LA COMPLAINTE DU PARTISAN

    -

    Les All'mands étaient chez moi
    On m'a dit: "Résigne-toi",
    Mais je n'ai pas pu.
    Et j'ai repris mon arme.

    Personne ne m'a demandé
    D'ou je viens et où je vais
    Vous qui le savez,
    Effacez mon passage.

    J'ai changé cent fois de nom
    J'ai perdu femme et enfant
    Mais j'ai tant d'amis
    Et j'ai la France entière.

    Un vieil homme dans un grenier
    Pour la nuit nous a cachés
    Les All'mands l'ont pris
    Il est mort sans surprise

    Hier encore nous étions trois
    Il ne reste plus que moi
    Et je tourne en rond
    Dans la prison des frontières

    Le vent passe sur les tombes
    Et la liberté reviendra
    On nous oubliera!
    Nous rentrerons dans l'ombre.

    Paroles: Emmanuel d'Astier de la Vigérie dit "Bernard"

    Musique : Anna Marly

    écrit en 1943, à Londres.

    THE PARTISAN

    -

    When they poured across the border
    I was cautioned to surrender,
    This I could not do;
    I took my gun and vanished.

    I have changed my name so often,
    I've lost my wife and children
    But I have many friends,
    And some of them are with me.

    An old woman gave us shelter,
    Kept us hidden in the garret,
    Then the soldiers came;
    She died without a whisper.

    There were three of us this morning
    I'm the only one this evening
    But I must go on;
    The frontiers are my prison.

    Oh, the wind, the wind is blowing,
    Through the graves the wind is blowing,
    Freedom soon will come;

    Then we'll come from the shadows.

    Paroles: Hy Zaret, adapte d'Emmanuel d'Astier de la Vigérie dit "Bernard"

    Musique: Anna Marly


    Para Ver e Ouvir «LA COMPLAINTE DU PARTISAN» de Anna Marly e Emmanuel d'Astier de la Vigérie:

    adaptado de um e-mail enviado pelo Jorge

    _

    Os "canuts" do século XXI

    Esta fotografia é da Índia mas podia ser de outros países como se sabe.

    E na Europa?

    Aristide Bruant: Les Canuts

    Uma canção escrita nos finais do século XIX dando voz aos " canuts", os operários tecelões da seda de Lyon, que protagonizaram a primeira revolta operária da História em 1831 e inspiraram as correntes de pensamento operárias posteriores.

    -

    Les Canuts

    -

    Pour chanter Veni Creator
    Il faut une chasuble d'or.
    Pour chanter Veni Creator
    Il faut une chasuble d'or.
    Nous en tissons
    Pour vous grands de l'Église,
    Et nous pauvres canuts
    N'avons pas de chemise.

    C'est nous les canuts,
    Nous sommes tout nus.
    C'est nous les canuts,
    Nous sommes tout nus.

    Pour gouverner, il faut avoir
    Manteaux ou rubans en sautoir.
    Pour gouverner, il faut avoir
    Manteaux ou rubans en sautoir.
    Nous en tissons
    Pour vous grands de la Terre
    Et nous, pauvres canuts,
    Sans drap on nous enterre

    C'est nous les canuts
    Nous sommes tout nus !
    C'est nous les canuts
    Nous sommes tout nus !

    Mais notre règne arrivera
    Quand votre règne finira
    Mais notre règne arrivera
    Quand votre règne finira
    Nous tisserons le linceul du vieux monde,
    Car on entend déjà la révolte qui gronde

    C'est nous les canuts

    Nous sommes tout nus !

    C'est nous les canuts

    Nous n'irons plus nus !

    Aristide Bruant

    Para ver e ouvir «Les Canuts» de Aristide Bruant:

    «Vivre en travaillant, ou mourir en combattant»

    -

    "Les canuts, étant soumis à de rudes conditions de travail (ils travaillaient 18 heures par jour), se révoltèrent à de nombreuses reprises (cf. l'article détaillé la Révolte des Canuts). Leur première révolte d'octobre 1831 est considérée comme l'une des premières révoltes ouvrières. Ils occupèrent Lyon aux cris «Vivre libre en travaillant ou mourir en combattant !». Le roi Louis-Philippe Ier envoya 20 000 hommes de troupe et 150 canons pour réprimer «l'émeute».

    Le 14 février 1834, les Canuts se révoltèrent de nouveau en occupant les hauteurs de Lyon, et ils firent face pendant 6 jours à 12 000 soldats. Ils utilisèrent des traboules, passages obscurs qui permettent d'aller d'une rue à l'autre à travers les immeubles.

    Une troisième insurrection aura lieu en 1848, au moment de la proclamation de la Seconde République, menée par les Voraces. La république permettra aux sociétés ouvrières de sortir de la clandestinité (association de type mutualiste ou coopératif).

    Les mêmes Voraces mèneront une quatrième insurrection en 1849, en écho au soulèvement des républicains parisiens. Circonscrite sur le faubourg Croix-Rousse, elle sera violemment réprimée".

    Esta fotografia não é do século XIX...

    _
    adaptado de um e-mail enviado pelo Jorge

    _

    Mais sobre mim

    foto do autor

    Subscrever por e-mail

    A subscrição é anónima e gera, no máximo, um e-mail por dia.

    Links

  •  
  • A

    B

    C

    D

    E

    F

    G

    H

    I

    J

    K

    L

    M

    N

    O

    P

    Q

    R

    S

    T

    U

    V

    W

    X

    Y

    Z

    Arquivo

    1. 2021
    2. J
    3. F
    4. M
    5. A
    6. M
    7. J
    8. J
    9. A
    10. S
    11. O
    12. N
    13. D
    14. 2020
    15. J
    16. F
    17. M
    18. A
    19. M
    20. J
    21. J
    22. A
    23. S
    24. O
    25. N
    26. D
    27. 2019
    28. J
    29. F
    30. M
    31. A
    32. M
    33. J
    34. J
    35. A
    36. S
    37. O
    38. N
    39. D
    40. 2018
    41. J
    42. F
    43. M
    44. A
    45. M
    46. J
    47. J
    48. A
    49. S
    50. O
    51. N
    52. D
    53. 2017
    54. J
    55. F
    56. M
    57. A
    58. M
    59. J
    60. J
    61. A
    62. S
    63. O
    64. N
    65. D
    66. 2016
    67. J
    68. F
    69. M
    70. A
    71. M
    72. J
    73. J
    74. A
    75. S
    76. O
    77. N
    78. D
    79. 2015
    80. J
    81. F
    82. M
    83. A
    84. M
    85. J
    86. J
    87. A
    88. S
    89. O
    90. N
    91. D
    92. 2014
    93. J
    94. F
    95. M
    96. A
    97. M
    98. J
    99. J
    100. A
    101. S
    102. O
    103. N
    104. D
    105. 2013
    106. J
    107. F
    108. M
    109. A
    110. M
    111. J
    112. J
    113. A
    114. S
    115. O
    116. N
    117. D
    118. 2012
    119. J
    120. F
    121. M
    122. A
    123. M
    124. J
    125. J
    126. A
    127. S
    128. O
    129. N
    130. D
    131. 2011
    132. J
    133. F
    134. M
    135. A
    136. M
    137. J
    138. J
    139. A
    140. S
    141. O
    142. N
    143. D
    144. 2010
    145. J
    146. F
    147. M
    148. A
    149. M
    150. J
    151. J
    152. A
    153. S
    154. O
    155. N
    156. D
    157. 2009
    158. J
    159. F
    160. M
    161. A
    162. M
    163. J
    164. J
    165. A
    166. S
    167. O
    168. N
    169. D
    170. 2008
    171. J
    172. F
    173. M
    174. A
    175. M
    176. J
    177. J
    178. A
    179. S
    180. O
    181. N
    182. D
    183. 2007
    184. J
    185. F
    186. M
    187. A
    188. M
    189. J
    190. J
    191. A
    192. S
    193. O
    194. N
    195. D